Gopal questionne…

Gopal – un fauteuil vide n°1 – 150x150cm

Gopal est un artiste discret, humble. Sa relation avec la création m’a semblé naturelle et saine. Il peint aujourd’hui. Mais demain, en éprouvera t’il encore le besoin ? Commenter sa peinture l’intéresse peu. Il laisse volontiers ce loisir à ceux qui la remarquent et l’exposent en France, en Suisse, en Afrique, en Europe de l’est ou encore à New-York.

Gopal – fleurs et sardines – 81x65cm

L’étude des arts plastiques à Bordeaux et son initiation aux techniques du Bronze traditionnel à Ouagadougou lui donnent une base solide. C’est justement parce qu’il maitrise le dessin, les couleurs, et connait les lois de la perspective qu’il nous donne l’impression du contraire. Chez Gopal, les règles semblent exister pour les contourner, voire même les ignorer.

Lorsque je regarde ses peintures, je vois une critique de la société de consommation, de son incohérence. Le temps est comme suspendu, nous invitant à contempler notre quotidien.

Pourquoi parle t-on de « gagner sa vie » pour dire que l’on touche un salaire conséquent ? « Une vie doit-elle être gagnée pour avoir le droit d’en jouir ? » se demande t’il sérieusement.

Admirer la peinture de Gopal vous invite incontestablement à remettre en cause l’ordre établi. Situation pas toujours confortable mais tellement enrichissante…

Je vous souhaite une belle découverte !

 

Gopal – nature morte aux fruits bleus – 91x65cm

Gopal – Poules et papier-peint – 81x65cm

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laissez un commentaire

Start typing and press Enter to search

Annick Blonde | Murs Blancs