Voyages de couleurs

Annick – Sans titre – 80x80cm

Annick fait partie de ces artistes qui peignent par nécessité. Depuis toujours. Ma rencontre avec elle débuta par l’utilisation de sa douche.

J’avais entendu parler de son travail grâce à la mère d’une amie, elle-même artiste et Art Thérapeute. Arrivée à Genève par le train, le soleil brillait de mille feux. Louer un vélo pour me rendre à son atelier m’avait semblé être une bonne idée. Une mauvaise estimation de la distance et la rencontre de routes interminables en faux plats m’avaient cependant retardé. Je sonnais à sa porte avec 50 minutes de retard, gênée et en sueur comme jamais.

Annick m’avait gentiment proposé sa salle de bain avant de monter à l’atelier.

Annick – sans titre – 40x40cm

Son lieu de travail se situe au dernier étage de sa maison. En entrant, je suis frappée par le nombre de toiles posées le long des murs. Une peinture de couleurs vives est disposée sur le chevalet. Cela fait 2 semaines qu’elle la regarde sans la toucher. Il lui manque quelque chose pour arriver à l’équilibrer. Ses recherches pour y parvenir peuvent prendre du temps. Il n’est pas rare qu’après quelques mois, elle reprenne un détail d’une toile qui ne lui donnait pas entière satisfaction.

 

Je prends mon temps pour découvrir l’ensemble de son travail, composé de plusieurs séries. Chacune d’entre elles correspond plus ou moins à une période précise (Les deux tableaux ci-dessous font par exemple partie d’une même série).

Annick voyage beaucoup. Chaque année, elle part découvrir ou s’imprégner de pays tels que l’Inde, l’Ouzbékistan, l’Iran, la Birmanie… Des contrées hautes en couleurs et riches d’histoire. Une fois de retour, il ne lui faut pas attendre longtemps avant de reprendre ses pinceaux et essayer d’y retranscrire ses impressions sur une toile.

La profondeur de son travail, la richesse des textures et le choix de ses couleurs viennent de là. Sensible et subtile, Annick est aussi une des rares artistes que j’ai rencontré à maîtriser aussi bien le mariage des couleurs.
Si vous lui demandez de parler de sa création, Annick vous dira qu’elle est avant tout un voyage, une immersion dans l’inconnu. Elle la conçoit comme une découverte de tout instant, un moyen de laisser émerger de nouvelles choses.

Au-delà du voyage qu’elle offre, sa peinture m’a laissé une forte impression de lumière, d’oxygène et d’équilibre.
J’espère qu’elle vous emmènera aussi loin que moi !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Annick – sans titre – 80x80cm

Annick – Sans titre – 65x65cm

Annick – sans titre – 75x75cm

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laissez un commentaire

Start typing and press Enter to search

Ségolène Gosset | Murs BlancsGopal Dagnogo | Murs Blancs